Le blog habitat-futur


Catégorie : Maison passive

Ces matériaux de construction à privilégier pour une maison écologique

Choisir de vivre dans un habitat écologique est une idée séduisante, tant le faible impact environnemental se marie avec la préservation de la santé de ses occupants. Des matériaux, à la fois traditionnels et surprenants, permettent de construire des maisons écologiques, saines et durables. Nous vous proposons une sélection de quelques matériaux de construction s’inscrivant dans une démarche d’éco-construction, plus respectueuse de l’environnement.

Le bois se positionne comme le matériau écologique par excellence. Recyclable et renouvelable lorsqu’il est issu de forêts gérées (dont la gestion est certifiée), le bois est un éco-matériau qui conserve après sa découpe le CO² stocké durant sa croissance. Quinze fois plus isolant que le béton, l’esthétique chaleureuse offerte par une construction en bois procure un agréable sentiment de bien-être à ses occupants. Ce matériau est plus communément utilisé pour la construction de maisons à ossature bois. Lorsque le bois, matériau résistant, souple et robuste, n’est pas traité avec des produits toxiques, il assure un habitat sain qui consomme peu d’énergie. L’ossature bois peut également être “remplie” par d’autres matériaux écologiques tels que les briques de chanvre, les bottes de paille et autres éco-produits.

Lire la suite…

Construction passive : deux exemples de projets sortis de terre en Savoie et en Seine-Maritime

Outre la réduction drastique des dépenses d’énergie et de chauffage, la construction passive présente également l’avantage d’offrir un climat intérieur agréable en toute saison. Ces qualités motivent la construction de nouveaux projets passifs soucieux de s’inscrire dans une démarche de développement durable. Voici deux exemples français, avec une maison d’hôtes de luxe en Savoie et une résidence mixant logements sociaux et appartements en Seine-Maritime.

En décembre 2016, l’agence d’architecte Studio Arch, concevait la première maison d’hôtes de luxe “passive” en Savoie. Inspirée de la culture russe, pays d’origine de son propriétaire, “La Datcha” de Val Thorens est perchée à plus de 2 300 mètres d’altitude et s’étend sur près de 1200 m².

Lire la suite…

Construire ou rénover sa maison au standard passif aujourd’hui, c’est anticiper l’habitat de demain

En France, le Grenelle de l’Environnement de 2007 a tracé une feuille de route pour la progression de la performance thermique. L’objectif est d’atteindre les bâtiments passif (BEPAS) et positif (BEPOS) en 2020. En d’autres termes : opter pour le standard passif dès à présent, c’est avoir un pas d’avance sur l’habitat de demain.

L’association La Maison Passive le rappelle sur son site : “La RT 2020 approche à grand pas et, avec elle, l’échéance de la transition énergétique.” En effet, le gouvernement français s’est engagé à diminuer de 30 % la consommation d’énergie fossile en 2030 et à réduire la consommation d’énergie finale de 50 % à l’horizon 2050. Or une telle baisse des consommations “ne peut être tenue que si le premier poste des consommations énergétiques, le bâtiment, s’engage dans une voie de sobriété énergétique”.

Lire la suite…

Minergie, une association suisse qui labellise les constructions à haute performance énergétique

En Suisse, Minergie est l’équivalent français de La Maison Passive, à savoir une association habilitée à délivrer un label valorisant la construction ou la rénovation de bâtiments selon des standards visant l’excellence en matière de performance énergétique.

En 1994, le concept du label “Minergie” commence à prendre forme sur le territoire suisse, encouragé par la construction d’un lotissement zéro énergie en chauffage dans la ville de Wädenswil à la fin des années 1990. En 1998, l’association éponyme est née. Fin 2016, elle comptait déjà plus de 430 membres.

Lire la suite…

Les maisons passives en bois ont le vent en poupe en Catalogne !

Jadis prisé pour la construction de chalets en montagne ou de résidences secondaires bon marché, le bois est redevenu un matériau moderne, propice à l’innovation en matière d’habitat, qui répond à une meilleure prise en compte de l’impact écologique et environnemental.

En Espagne, le développement des maisons passives en bois connaît un essor particulièrement important en Catalogne, où “de plus en plus de particuliers se tournent vers ce nouveau mode de construction qui associe écologie et économie”, selon Constance Meyer, journaliste à Equinoxmagazine.fr.

Lire la suite…

La construction de maison en bois, une spécialité de nombreuses entreprises

La construction de maisons en bois, architecture typique de certaines régions, se développe aussi là où elle se faisait plus rare. Outre l’accessibilité de son coût, le bois multiplie les avantages : ressource locale, durable et renouvelable, excellente performance énergétique… Nombreuses sont les entreprises qui ont fait du bois leur spécialité en matière de construction immobilière.

Le secteur de la construction de maison en bois offre de fortes perspectives de croissance et d’innovation, au point d’être sans doute le plus prometteur à l’échelle de la filière bois. Au-delà de l’utilisation traditionnelle du bois, comme par exemple au niveau des charpentes, de nouvelles applications se sont développées, notamment en matière d’innovations constructives, telles que l’ossature bois, la poutre en L ou les matériaux composites.

Lire la suite…

Brikawood, un procédé qui révolutionne la construction de maisons en bois

La startup française Brikawood, basée en Ariège dans les Pyrénées françaises, a développé un “système constructif innovant et performant qui se monte comme un jeu de construction grandeur nature”, basé sur la conception d’un éco matériau de construction : une brique en bois écologique et économique.

Convaincu qu’il existe des modèles économiques alternatifs, Brikawood a pour objectif d’allier “innovation et prospérité économique au profit de l’environnement, de l’emploi et des générations à venir”. Cette entreprise propose un produit “inédit et innovant pour un habitat respectueux de l’homme et de la planète” et a pour ambition de “mettre à la portée du plus grand nombre des habitats passifs écologiques et modulables à moindre coût” et de “défendre une nouvelle forme d’économie à fort potentiel social et écologique”.

Lire la suite…

Rénover au standard passif permet de faire des économies et de valoriser son bien immobilier

Opter pour la rénovation d’une maison ou d’un immeuble selon le standard passif permet de réaliser d’importantes économies et de renforcer la valeur du bien immobilier. Elle contribue au final à rendre ce type de rénovation rentable.

À première vue, rénover un bâtiment au standard passif revient à plus cher qu’une rénovation classique, si on ne prend en compte que l’investissement initial. L’étude thermique, la quantité et la qualité de l’isolant et des autres matériaux, ou encore l’utilisation de menuiseries spécifiques augmentent le coût de la rénovation. Mais une rénovation au standard passif revient à moins cher si on prend en compte le coût global de fonctionnement.

Lire la suite…

Les avantages de la rénovation d’une maison ou d’un bâtiment respectant le standard passif

Rénover un bâtiment en suivant le standard passif offre des avantages décisifs, tant sur l’amélioration du confort de l’habitat qu’au niveau de la réduction drastique de la facture énergétique.

En France, on compte environ 33 millions de logements. Parmi eux, en termes de diagnostic de performance énergétique (DPE), le constat est sans appel : seulement 2 % sont situés dans les catégories A et B contre 80 % dans les catégories de D à F ! Quant aux bâtiments tertiaires, on estime leur superficie totale à 800 millions de mètres carrés. La progression annuelle de l’ensemble du parc immobilier est d’environ 1 %.

Lire la suite…

Les aides logistiques et financières pour rénover une maison en respectant le standard passif

Les particuliers et les professionnels qui font le choix d’une rénovation respectant le standard passif peuvent bénéficier d’un accompagnement assuré par des organismes spécialisés. Des banques et des subventions vouées à encourager l’amélioration de la performance énergétique du parc immobilier peuvent également soutenir financièrement de tels projets.

Certains conseils régionaux et l’Europe soutiennent activement les projets de rénovation qui suivent le standard passif via des programmes d’aides financières. D’autres subventions peuvent être obtenues auprès des mairies, des Agences de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), ainsi que des Conseils d’architecture d’urbanisme et de l’environnement (CAUE). Les Espaces Info Énergie, répartis sur tout le territoire, informent également le grand public sur les aides et subventions existantes. Les Concepteurs européens Bâtiment Passif (CEPH) sont aussi des partenaires compétents pour la conception d’un projet passif. Diplômés, ils ont acquis un véritable savoir-faire, soit lors d’une formation validée par un examen, soit dans la pratique en justifiant de la labellisation d’un bâtiment passif.

Lire la suite…