Le blog habitat-futur


Catégorie : Location immobilière

Annonces locatives : propriétaires, restez vigilants face aux arnaques, fraudes et autres désagréments !

Faux locataires, sous-location abusive, biens saccagés lors de locations saisonnières… Au départ, ce n’était qu’une simple annonce immobilière publiée sur un site. Mais à l’arrivée, ce sont surtout des désagréments aux conséquences parfois désastreuses pour les propriétaires. Pour s’en prémunir, des portails immobiliers ont fait le choix de réserver la publication d’annonces locatives exclusivement aux professionnels de l’immobilier. C’est par exemple le cas d’Habitat-Futur.ch, premier site 100 % gratuit dédié aux annonces de vente et de location en Suisse.

Il n’y a pas que les locataires qui peuvent être victimes de faux propriétaires et d’arnaques en matière de location immobilière (à ce sujet, lire cet article). Les propriétaires de biens à louer ne sont pas à l’abri de fraudes en tout genre ! En effet, il existe aussi des faux locataires, dont la méthode est par exemple d’envoyer accidentellement une somme plus importante que celle convenue avec le propriétaire, pour réclamer ensuite la différence. Concrètement, le faux locataire envoie au propriétaire un chèque à un montant surélevé, et une fois la différence remboursée, le propriétaire se retrouve face à un chèque en bois dont l’encaissement a été entre temps refusé par sa banque. Ou, sur le même principe, le faux locataire fait un virement trop important puis réclame au propriétaire de se faire rembourser. Quand c’est chose faite, sachant que le délai de rétractation est plus long pour les virements internationaux, le locataire arnaqueur annule illico son paiement.

Lire la suite…

Annonces de location : arnaques, fraudes… Locataires, soyez vigilants !

Parmi la quantité d’annonces immobilières de biens à louer publiées chaque jour sur Internet, nombre d’entre elles sont le fruit d’arnaques et de fraudes rondement étudiées. Photos alléchantes, loyer attrayant, localisation idéale… Tout semblait si parfait, excepté le faux propriétaire qui, caché derrière l’annonce, ne répond plus à ses emails une fois la transaction effectuée !

Les arnaques en matière de location immobilière sont fréquentes sur Internet. Très souvent, le mode opératoire reste sensiblement le même : le faux propriétaire est à l’étranger et n’est pas disposé à faire lui-même la visite du bien à louer. Pour réserver le bien et/ou recevoir les clés, il réclame de faire un transfert d’argent par mandat cash (ce qui rend impossible le traçage), généralement via Western Union…

Lire la suite…

Plateformes de location saisonnière : un marché en pleine croissance qui propose de nouveaux débouchés

Aujourd’hui, séjourner à l’hôtel quand on voyage paraît dépassé. Pour mieux se retrouver en amoureux, en famille ou entre amis, nombreux sont les vacanciers qui optent pour des plateformes de locations saisonnières spécialisées dans l’hébergement chez des particuliers. Les géants américains Airbnb et HomeAway se disputent le leadership et dominent ce marché à l’échelle mondiale. Pourtant, de nouvelles plateformes en ligne de locations de logements en tous genres (chambres, appartements, maisons, villas, etc.), tentent d’intégrer ce marché d’économie collaborative qui attire plusieurs millions de touristes.

Fondé en 2005, HomeAway Inc. est devenu en quelques années le “leader mondial de la location de vacances en ligne et référence près de 1 million d’annonces de locations de vacances dans 190 pays”. En 2015, “le portefeuille de HomeAway comprend des sites web leaders de la location de vacances” d’une dizaine de pays, obtenus dans les dix années qui ont suivi sa fondation. Par exemple, ces grosses acquisitions ont ainsi permis à HomeAway de racheter les sites français Abritel.fr et Homelidays.com. En novembre 2015, le site de voyage en ligne Expedia a racheté HomeAway pour 3,9 milliards de dollars.

Lire la suite…

“Louer abordable”, un dispositif d’action sociale et solidaire qui ne fait pas l’unanimité

Le 2 février dernier, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, présentait le nouveau dispositif “Louer abordable” permettant aux propriétaires de louer leur logement à des ménages modestes à un prix inférieur à celui du marché, afin de bénéficier de réductions fiscales pouvant atteindre jusqu’à 85 % du montant de leurs revenus locatifs. Cependant, même si “Louer abordable” semble profitable autant pour le propriétaire que pour le locataire modeste, la Confédération nationale du logement (CNL) juge ce dispositif “trop déséquilibré” et pointe du doigt le bénéfice plus avantageux au profit des propriétaires. Retour sur les fonctionnalités et critères de ce dispositif.

En vigueur depuis le 1er février 2017, le dispositif “Louer abordable” ou “Cosse ancien”, qui remplace et actualise les précédents “Borloo ancien” et “Besson ancien”, se concentre sur des zones dites “tendues” présentant “un déséquilibre important entre l’offre et la demande de logements”. Comme exposé sur le site du ministère du Logement et de l’Habitat durable, “Louer abordable” repose sur un principe solidaire simple : “Plus le loyer pratiqué est bas et le logement situé dans une ville où il est difficile de se loger, plus la déduction fiscale est attractive.”

Lire la suite…