Blog Habitat-Futur.fr


Aménagement des combles : un gain d’espace habitable efficace mais parfois complexe

Situés sous la toiture, les combles restent souvent perdus ou utilisés comme de simples greniers. Or ils peuvent être transformés en de nouveaux espaces de vie offrant un charme indéniable tout en accroissant la valeur marchande du bien, même si dans la pratique, leur aménagement entraîne bien souvent des travaux complexes et parfois onéreux.

Aménager ses combles est un moyen de disposer d’un nouvel espace habitable au sein d’un même bien, sans passer par une extension extérieure. Cet aménagement peut convenir à la création de divers espaces : nouvelle chambre, suite parentale, bureau, studio ou encore salle de jeux. Si cette initiative permet de valoriser la valeur immobilière d’un bien, elle peut néanmoins s’avérer coûteuse et compliquée, en fonction des combles (aménageables directement ou non), du type de la charpente, de la solidité du plancher ou d’autres travaux que ce type d’aménagement intérieur implique.

Avant toute chose, il convient d’effectuer un premier état des lieux des combles afin de déterminer si un aménagement est possible ou non. Il existe deux types de combles : les combles habitables et les combles dits “perdus”, qu’il faut donc rendre habitables. Pour que les combles soient considérés comme habitables et aménageables, il faut qu’ils soient accessibles, que les charpentes ne soient pas trop encombrantes et que la surface habitable fasse au moins 1,80 mètres de hauteur. Il est préférable que la pente du toit soit supérieure à 30° voire 35°, sinon un rehaussement ou une surélévation de la toiture sont à envisager.

 

Timelapse présentant un aménagement complet de combles réalisé par Home Evolution. Cette vidéo montre l’ensemble des étapes allant de la modification de la charpente bois existante à l’habillage en plaques de plâtre, sans oublier la pose des fenêtres de toit (velux).

 

La charpente est un élément crucial de la structure des combles et de leur aménagement. Dans un article détaillé et illustré, les “experts” d’Ooreka la définisse ainsi : “un assemblage de pièces de bois, de métal ou de béton qui composent l’ossature des combles. Leur pose est complexe, et nécessite une étude préalable et des calculs très précis. Il s’agit non seulement de s’assurer que la charpente est à même de résister aux variations climatiques et aux intempéries, mais aussi de durer dans le temps”.

Deux types de charpentes sont à distinguer : la charpente traditionnelle (idéale pour aménager des combles) et la charpente à fermette (cas typique des combles perdus). Si cette dernière, dotées de fiches et contrefiches formant des “W”, occupe la totalité de l’espace se trouvant sous la toiture, il reste possible de rendre ces combles habitables à condition de “modifier la répartition des charges de la toiture en construisant un plancher porteur et en renforçant les fermettes avant de supprimer les parties en W”. L’article précise néanmoins que “c’est une opération complexe qui requiert des compétences et des moyens adaptés”.

Quant au plancher, le site de LeroyMerlin précise qu’il “doit être porteur, c’est-à-dire suffisamment solide pour supporter les charges liées à l’aménagement des combles. S’il est en béton, il est porteur. S’il est en bois, sa solidité dépend de l’état de ses solives (qui constituent son ossature) et de leur espacement”.

Une bonne isolation des combles permet de conserver la chaleur naturelle de la maison et d’éviter les pertes d’énergie. Il existe deux manières d’isoler ses combles : l’isolation intérieure ou extérieure. La première, plus simple et économique, consiste à placer des isolants entre les chevrons. La seconde, qui assure une grande étanchéité à l’air et la préservation de l’espace intérieur, implique par contre une dépose complète de la couverture et de plus lourdes dépenses.

Pour optimiser la luminosité naturelle, il peut être nécessaire d’intégrer des fenêtres de toit. En France, selon l’article 678 du code civil, on “ne peut avoir des vues droites” sur “l’héritage clos ou non clos du voisin”. Cette distance doit être de 1,90 m en vue de face et 60 cm en vue décalée, rappelle d’ailleurs Ooreka dans un autre article dédiée à la réglementation. Pour la Suisse, ce sont les règlements régionaux sur la construction qui définissent les tailles minimales des fenêtres.

Avant d’envisager toute transformation de l’espace des combles et de ce que cela peut impliquer comme travaux, il faut au préalable que des autorisations spécifiques soient accordées afin d’obtenir une déclaration des travaux voire, le cas échéant, un permis de construire. C’est pourquoi il est fortement recommandé de se renseigner auprès des autorités compétentes (mairies, cantons ou communes) où les réglementations peuvent différer. Bien sûr, il est vivement recommandé d’anticiper ce temps administratif et de faire ces démarches en amont pour ne pas retarder le début des travaux d’aménagement.

De nombreuses entreprises sont spécialisées dans l’aménagement des combles comme Combles d’en France, France combles ou encore RHP Combles par exemple. Le recours aux services d’un architecte d’intérieur peut être judicieux pour un aménagement de combles pratique et astucieux.


Commentaires

RHP Combles says:

Il y a un point non négligeable à prendre en compte lorsqu’on aménage des combles perdus, la hauteur que le procédé de modification de charpente permet de conserver ! Selon la technique employée, la surface habitable (loi carrez) gagnée sous son toit ne sera pas la même. Et pour qu’un comble aménagé soit le plus confortable possible il est important de jouir d’une facilité de circulation dans les nouvelles pièces créées.

Duval says:

Il faut avoir d’un budget à part lorsqu’on envisage de rénover sa maison. Rénover une maison peut se faire de deux façon soit on choisit de l’agrandir, soit on la rend plus belle et plus à la mode. Les travaux de rénovation d’une maison sont donc classés parmi les grands projets des particuliers. L’aide d’un professionnel est ainsi recommandé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.