Blog Habitat-Futur.fr


Rénovation de l’habitat : de nombreuses aides existent pour financer vos travaux

L’amélioration de la performance énergétique des logements a un double enjeu, environnemental et financier, car elle permet de réduire les besoins en énergie et la facture énergétique des ménages. Au-delà des aides liées aux travaux de rénovation thermique, d’autres aides existent pour rendre l’habitat plus confortable et sain.

Plus d’un million de Français ont déjà pu réaliser des économies d’énergie grâce à la rénovation énergétique de leur logement, selon Quelle Énergie qui se revendique “leader du conseil en économies d’énergie sur Internet”. “De plus, le Gouvernement, dont l’objectif prioritaire est de rénover 500 000 logements par an, aide financièrement à travers le crédit d’impôt, les primes énergie…”, affirme ainsi ce site, fondé en 2008 par Antoine Chatelain et Julien Lestavel, dans leur campagne de communication.

Outre le crédit d’impôt et les primes énergie, Quelleenergie.fr détaille l’ensemble des aides de l’État dont peuvent bénéficier les propriétaires pour financer des travaux visant à améliorer la performance énergétiques de leur habitat, comme l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5 %, le chèque énergie ou encore les aides de l’Anah. Ce site a également le mérite de proposer un moteur de recherche pratique qui permet de trouver les aides et subventions locales en indiquant le code postal de son logement.

 

Wingz_Renovation_2_bd

 

Organisme public qui fait référence en matière de “transition écologique et énergétique”, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) “met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public ses capacités d’expertise et de conseil”, notamment au niveau du “financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre”. Au sujet des aides à la rénovation énergétique, l’ADEME propose également un guide très complet et gratuit, disponible en ligne sur leur site.

Afin d’améliorer le confort d’un logement et de se chauffer à un prix raisonnable, des travaux de rénovation thermique peuvent s’avérer judicieux : isolation des murs et des combles, remplacement des fenêtres, etc. La rénovation thermique peut aussi passer par l’amélioration du système de chauffage et de la production d’eau chaude, via par exemple le remplacement de la chaudière.

ADEME_Guide-aides-financieres-renovation-habitat-2016En matière de lutte contre la précarité énergétique [NDLR : lire notre article à ce sujet], en plus d’un accompagnement à chaque étape du projet, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) proposent des aides financières qui peuvent être conséquentes, voire très importantes pour les ménages disposant de faibles ressources financières : jusqu’à 60 % du montant total des travaux de rénovation thermique, sans compter les aides complémentaires issues d’autres subventions et dispositifs. À noter tout de même que l’Anah peut financer vos travaux de rénovation thermique à la condition qu’ils fassent “baisser votre consommation énergétique d’au moins 25 %”.

En d’autres termes, mieux vivre chez soi est concrètement à la portée de toutes les bourses. Et compte tenu de l’état général du parc immobilier, les entrepreneurs spécialisés ont du pain sur la planche… D’autre part, l’enjeu n’est pas que financier pour les ménages via la réduction de leur facture énergétique. Il est aussi environnemental : si la consommation des logements en énergie diminue drastiquement grâce à de meilleures performances énergétiques, alors les besoins en énergie fondront comme neige au soleil, dans un contexte inéluctable de transition progressive du nucléaire vers des énergies renouvelables et de réduction des gaz à effet de serre.

Enfin, les aides de l’Anah peuvent aussi aider à financer des travaux de rénovation d’un logement en vue de le rendre “confortable et sain”, comme des travaux d’installation ou de rénovation de réseaux d’eau, d’électricité ou de gaz ; l’installation d’une salle de bains ou de toilettes ; le confortement de fondations ou encore le remplacement d’une toiture. Là aussi, en fonctions des revenus des ménages, les aides peuvent aller jusqu’à 55 % du montant total des travaux, prime “Habiter mieux” comprise. Sans compter, bien sûr, les aides complémentaires issues d’autres subventions et dispositifs, que nous vous invitons à retrouver dans le guide des aides financières de l’ADEME ou sur le site de Quelle Énergie.


Commentaires

Aucun commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.